Now showing 1 - 7 of 7
  • Publication
    Bacon or Beef ? ‘Fake’ Halal Scandals in the Russian Federation
    (Brill, 2020)
    This article aims at analyzing how the penetration of a commercial rational into the religious field impacts the relations between the State and the Muslim religion in the case of post-Soviet Russia. Here, the rise of a ‘halal market’ – that is the market for halal products and the market of halal certification – was punctuated by scandals. This research scrutinizes one of them, linked with halal meat products containing pork dna. This scandal is studied as it reveals the pre-existing order and is considered per se, as a critical test when common values and norms are either abandoned or strengthened, and previously established relations are transformed.
      558  56
  • Publication
    Introduction: Anciens Combattants et Construction de L’État en Ex-Urss
    Ce dossier a pour objectif d’interroger le lien entre les dynamiques d’engagement et de désengagement combattant et la transformation de l’État dans l’espace post-soviétique. Cet espace politique, terrain de multiples conflits armés dont certains commencent avant même l’effondrement de l’URSS, et d’autres, comme celui de l’Est de l’Ukraine, éclatent des années plus tard, constitue un lieu d’expérimentation de formes et pratiques étatiques, de logiques de mobilisation politiques et culturelles et de dynamiques de surgissement et résorption de la violence.
      25  10
  • Publication
    L’État malgré eux : Trajectoires d’anciens combattants géorgiens d’Abkhazie et fabrique de l’État
    (2021) ;
    Le Huerou, Anne
    Cet article interroge les croisements entre itinéraires combattants, effondrement et fabrique de l’État à partir du cas de la guerre en Abkhazie (1992-1993). Il s’appuie sur un corpus d’entretiens rétrospectifs réalisés avec des anciens combattants géorgiens en 2016 et 2018 et portant sur leurs trajectoires de vie avant, pendant et après le conflit. En s’engageant, ont-ils contribué à construire la Géorgie post-soviétique comme État ou ont-ils œuvré à l’inverse à une atomisation des forces coercitives qui a entravé sa consolidation ? L’article analyse les raisons pour lesquelles les anciens combattants ont en réalité joué un rôle minime dans la transformation de l’État géorgien et pour lesquelles l’expérience de guerre n’a pas permis aux individus interviewés d’échapper au déclassement qui a touché l’ensemble des Géorgiens. Si la guerre a eu des effets structurants sur le moyen terme, c’est sans les combattants. Cet article s’inscrit donc dans les débats sur les liens entre guerre et trajectoires étatiques. Il incite également à ouvrir des chantiers sur une histoire par le bas de la construction des institutions de coercition post-soviétiques.
      24  3
  • Publication
    Mobilisations orthodoxes en Géorgie : la politique par d’autres moyens
    (SciencesPo, 2020)
    Une crise politique majeure, qui a fragilisé le pouvoir et détérioré les relations avec la Russie, s’est ouverte le 20 juin 2019 en Géorgie. Des dizaines d’opposants sont descendus dans la rue pendant plusieurs jours pour protester contre ce qui leur paraissait être une provocation : Sergeï Gavrilov, un député communiste de la Douma russe, connu pour ses positions antigéorgiennes, avait prononcé un discours depuis le perchoir du Parlement géorgien en tant que président de l’assemblée générale de l’Assemblée interparlementaire sur l’orthodoxie. De nombreux observateurs ont découvert à cette occasion cette organisation née en 1994 en Grèce, ainsi que les arrangements improbables par lesquels son assemblée générale était présidée par un député russe communiste. Cet épisode témoigne de l’importance prise par l’orthodoxie dans la vie politique géorgienne et au niveau régional, mais aussi la difficulté à cerner le type de projet politique qu’elle sert. Les liens entre orthodoxie et politique en Géorgie sont en général abordés à partir des institutions et des processus d’instrumentalisation de l’Eglise par le pouvoir ou l’inverse – la « symphonie byzantine » – ou par un Etat tiers – la « main de Moscou ». Ces analyses ne permettent pas de comprendre la diversité ni l’instabilité des identités politiques qui se réalisent à travers l’orthodoxie. Notre objet est de mettre en lumière le caractère labile des relations entre religion et politique, en retraçant quelques-unes des articulations qui se sont nouées depuis les années 1990, parfois parallèlement, chacune engageant des acteurs, des modes de mobilisation, des formes organisationnelles et des rapports aux institutions politiques différents.
      188
  • Publication
    Orthodox Mobilizations and Political Identities in Post-Soviet Georgia
    Based on field research carried out over the last two decades, this article analyzes the labile nature of the relationship between religion and politics in Georgia. It aims to understand not only the rational and deliberate processes in which elites engage for political ends but also to grasp the diversity of actors and patterns of religion mobilization. It argues that three main types of articulations have developed since the 1990s: the mobilization of Orthodoxy (1) in the service of nation-building; (2) in the construction of an anti-elite popular identity; and (3) as a moral crusade. Each type of articulation involves specific social actors, organizational forms, and relations with political institutions.
      32