Now showing 1 - 10 of 11
  • Publication
    Abu Dhabi public spaces : Urban encounters, social diversity and informality
    (Motivate Publishing, 2021) ; ;
    Lazaridis, Kyriazis
    Abu Dhabi Public Spaces is the result of a two-year research project on urbanity and the behavioral mapping of the inhabitants’ daily practices. Focusing on fourteen well-known public spaces – both formal and informal – throughout Abu Dhabi, the authors highlight their hidden qualities and describe how its inhabitants create an original city life for themselves. The book expertly combines sociology, urban studies and architecture to understand the city’s cultural diversity, social encounters and the interaction between formality and informality in public spaces.
      85
  • Publication
    Behavioral Mapping Of Abu Dhabi's Public Spaces: Urban Research Photography And Cultural Clashes
    While the study of quotidian practices and daily experiences is now fully appreciated in western urbanism, it is still at an embryonic stage in the emerging new cities of the Middle East. is paper presents an ongoing research project of social-behavioral mapping of Abu Dhabi’s public spaces and its correlation with the existing urban morphology, in an attempt to shed empirical light and update the local public space design guidelines. Photography is one of the observation tools used. However, due to sociocultural conditions, special techniques had to be used. Time- lapse, high-contrasted, undirected street photography was key to visualize both formal and informal activities in the realm of the private.
      50
  • Publication
    Diversité culturelle dans le paysage alimentaire
    Les commerces liés à une minorité culturelle sont incontournables dans la consommation alimentaire urbaine. Leur étude permet de comprendre des dynamiques commerciales complexes. Le « paysage alimentaire » (foodscape) des grandes villes se caractérise par la diversité des produits et des pra­tiques de consommation. Cette caractéristique tient à la diversité sociale des citadins mais aussi à la diversité culturelle constitutive d’une histoire migratoire intimement liée au processus d’urbanisation. Ces commerces (restaurants, cafés, épiceries, superettes dites exotiques, etc.) sont l’une des contributions les plus visibles des populations immigrées, et plus largement des minorités culturelles, à l’économie urbaine et à la production de la ville. Mais ils peuvent faire l’objet de jugements contradictoires : tantôt pris comme le signe d’un cosmopolitisme valorisant pour des quartiers en gentrification ou pour des campagnes de marketing urbain (« See the world, visit London », disait le slogan de la ville olympique en 2012) ; tantôt ciblés par des politiques de « diversification commerciale » de quartiers qui polarisent des clientèles immigrées. Depuis les travaux pionniers de I. Light/1 sur l’ethnic business, le lien entre commerce, migration et minorités culturelles dans les espaces urbains a fait l’objet d’une abondante production scientifique/2. Dans le même temps, les « centralités minoritaires » (Little India, Petite Asie et autres Chinatown) sont devenues des quartiers pleinement intégrés au reste de la ville, l’ethnic food s’est largement diffusée dans les pratiques de consommation ordinaires, et l’altérité culturelle a fait l’objet d’une marchan­disation, particulièrement dans les quartiers centraux des métropoles/3. Ces évolutions conjointes rendent difficile la description, la mesure et la compréhension du phénomène : l’offre alimentaire culturellement minoritaire constitue-t-elle une « niche » commerciale distincte ? Comment évolue-t-elle d’un point de vue spatial, économique et social au sein d’espaces urbains en transformation ? Quels sont ses effets, tant sur la fabrication des quartiers que sur les pratiques citadines ?
      163  5
  • Publication
      116  1
  • Publication
    Atlas des immigrations en France. Histoire, mémoire, héritage
    (Autrement, 2016) ;
    Pascal Blanchard
    ;
    Aurélie Boissière
    Depuis les premières invasions barbares, la France s'est construite par vagues successives qui ont, génération après génération, composé une société plurielle. L'ouvrage propose plus de 120 cartes et infographies pour comprendre l'histoire des immigrations et les visages multiples de la France contemporaine. Il dresse un portrait de la population immigrée (répartition géographique, travail, famille, mobilité sociale.) et revient sur les tensions et les enjeux soulevés par cette immigration (xénophobie, élection.).
      149