Now showing 1 - 1 of 1
  • Publication
    Fils de ligueurs et « enfants de la guerre » : pour une anti-mémoire de la Ligue au début du XVIIe siècle ?
    En février 1599, un jeune noble d’épée entre comme novice au cloître des Capucins d’Orléans. Sa mère ayant intenté un procès au parlement de Paris pour qu’il reprît son rang d’aîné, le frère Joseph de Paris lui adressa une lettre. Il accusait ses parents de l’avoir fait naître dans le péché du monde et de le pousser à devenir « enfant de la guerre1 ». Une allusion à sa fonction de jeune noble d’épée et aux guerres de Religion qui avaient tragiquement déchiré sa propre parentèle. L’expression de ces profonds traumatismes socioculturels explique qu’il remercie Dieu d’avoir ôté son père au monde un an avant le tournant de 1588 ce qui lui évita, par chance, de voir les catholiques s’entretuer2. Fils d’un non-ligueur, le père Joseph (1577-1638) consacra sa carrière auprès de Richelieu à restaurer l’harmonie perdue du monde et rêva à ses débuts de mettre en place une union chrétienne contre les Turcs3. Aussi la question essentielle de savoir comment sortir des conflits fratricides et de l...
      43  4